Bilan de l'édition 2016

Plus de 350 participants, 15 nationalités, 20 intervenants reconnus et autant de présentations inédites

Forte d’une audience de 330 spécialistes originaires de 15 nationalités différentes, cette conférence est devenue cette année le plus grand événement mondial dédié à ce marché en pleine croissance. La cité phocéenne, la région méditerranéenne et plus largement la France ont confirmé leur position de leader de l’éolien en mer flottant en Europe.

 

Animée par B. Geschier (Ideol), la troisième édition des rencontres internationales de l’éolien en mer flottant a pris des airs de première jeudi 10 et vendredi 11 mars 2016 au Palais de la Bourse à Marseille. La forte fréquentation – qui avait même contraint les organisateurs à clôturer prématurément les inscriptions – et la qualité des participants venus d’Ecosse, du Japon, de Norvège, d’Italie, du Royaume Uni, du Canada, du Portugal ou du Danemark ont en effet donné une dimension transnationale à cette conférence dont l’objectif était de mettre en exergue les multiples enjeux liés à l’émergence de cette filière et notamment son rôle dans la compétitivité de la filière éolienne en mer, en complémentarité de l’éolien en mer posé.

Des modèles financiers aux solutions techniques industrielles en passant par les retours d’expérience et l’intégration des enjeux environnementaux, ce sont plus de 20 spécialistes qui ont partagé leurs approches sur ces problématiques clés de l’éolien en mer flottant.

Pierre Parvex, Président de la Commission Offshore de France Energie Eolienne (FEE), a notamment souligné « la mobilisation forte de l’économie maritime pour rendre les technologies éoliennes flottantes les plus compétitives possibles » et a rappelé « l’énorme potentiel de l’éolien offshore flottant dans le monde méditerranéen et plus largement dans le monde ». A l’occasion d’un discours de clôture très remarqué,Giles Dickson, Directeur général de l’EWEA (European Wind Energy Association), a lui aussi indiqué la complémentarité de cette technologie avec l’éolien offshore fixe et le rôle essentiel qu’elle doit jouer dans l’atteinte des objectifs d’énergies renouvelables fixés par les pays européens.

Le temps de ces deux jours, Marseille était devenue la capitale européenne de l’éolien en mer flottant, portant avec elle les ambitions de la région Méditerranée et de la France toute entière. 

Aider à détecter les marchés, valoriser les savoir-faire, faciliter les mises en relation avec des partenaires industriels ou commerciaux, etc., autant de missions que le Pôle Mer Méditerranée et la CCI Marseille Provence ont en charge pour accompagner les entreprises à saisir les opportunités qui se profilent et contribuer ainsi à la structuration d’une filière d’excellence. 

Consulter le programme de l'édition 2016